07/08/2018 Publications scientifiques

Détection de défauts d'impression 3D avec un polymère contenant des nanoparticules d'or

Une diminution d'intensité en absorbance traduit la présence d'une quantité moindre de nanoparticules, donc la présence de défauts.

Des équipes de recherche américaines ont développé une méthode d'analyse non destructive des défauts sur des pièces réalisées à l'impression 3D. Le principe consiste à incorporer des nanoparticules d'or dans la matrice polymère qui constitue le filament utilisé pour imprimer. Une simple mesure d'absorbance de la pièce obtenue permet alors de de détecter les variations d'intensité de l'absorbance, qui est linéairement reliée au nombre de couches imprimées grâce à la présence de nanoparticules d'or dans la matrice. Ainsi, la présence, la localisation et l'étendue de défauts aussi petits que 0,2 mm peuvent être identifiées.

Plus d'informations au sein de la publication dans ACS Applied Nano Materials:
https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acsanm.8b00142?journalCode=aanmf6