15/02/2019 Publications scientifiques

Les nanoparticules favorisent-elles les métastases ?

Les nanoparticules faciliteraient la diffusion des cellules cancéreuses dans le corps en créant des espaces au niveau des parois des vaisseaux sanguins.

Une équipe de Singapour a étudié l'impact des nanoparticules, in vitro et in vivo, sur la formation de métastases à partir d'une tumeur initiale. Leurs travaux ont porté sur des cellules de cancer du sein, et trois types de nanoparticules ont été utilisés : silice, dioxyde de titane, et or.

Leur étude montre que les nanoparticules induisent la formation de trous de quelques micromètres dans les parois des vaisseaux sanguins, ce qui facilite ensuite l'intravasation de cellules cancéreuses, c'est-à-dire leur passage dans le sang à partir de la tumeur initiale. Ces cellules, qu'on appelle cellules tumorales circulantes, peuvent alors, par le mécanisme inverse, s'extraire du sang pour pénétrer dans d'autres tissus et y créer des métastases. Les tests vivo effectués chez la souris confirment une présence accrue de métastases chez les animaux traités avec des nanoparticules, par rapport aux souris non traitées. Les résultats sont similaires pour les trois types de nanoparticules étudiées.

Plus d'informations au sein de la publication dans Nature Nanotechnology :
https://www.nature.com/articles/s41565-018-0356-z