19/12/2018 Publications scientifiques

Soigner la rétine en couplant laser femtoseconde et nanoparticules d'or

La résonance plasmon des nanoparticules d'or excitées par le laser permet de provoquer l'ouverture transitoire de la membrane cellulaire et donc la délivrance de médicaments.

Des équipes québecoises ont mis au point une technique qui permettrait de délivrer des médicaments dans les cellules rétiniennes malades, de manière ciblée. Le principe repose sur l'utilisation de nanoparticules d'or fonctionnalisées avec des anticorps permettant de cibler les cellules visées. Après injection des nanoparticules dans les yeux de la souris, un laser femtoseconde de longueur d'onde 800 nm est envoyé sur les cellules malades. L'excitation par le laser des nanos à proximité des cellules permet alors la formation d'un plasmon qui induit l'optoporation temporaire des membranes cellulaires, c'est-à-dire leur perméabilisation. Cette ouverture provisoire permet d'introduire dans les cellules à traiter des molécules d'intérêt qui auraient été injectées simultanément aux nanos, afin de les soigner.

Les résultats montrent que ce protocole n'induit aucune toxicité pour les cellules exposées. Les cellules malades peuvent donc être soignées sélectivement, tout en préservant les cellules saines environnantes.

Plus d'informations au sein de la publication dans Nano Letters :
https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acs.nanolett.8b02896